Bonjour à vos lecteurs ! Pardonnez ce long moment de non-post, il faut dire que je ne savais pas quel sujet traiter pour ce troisième chapitre, et quand j'ai eu l'idée, j'ai mis du temps à tout faire. Mais me revoici avec un chapitre BIIIIIIEEEEEEEN  long, composé de plusieurs lemons. Je n'ai pas travaillé l'histoire pour que ceux qui n'aiment pas ça puisse passer, pardon. Mais je voulais absolument poster. Je modifierai sans doute plus tard, patience encore mes non-lemoneux !

Voici les deux vidéos qui m'ont inspirés, je vous conseilles de les regarder avant, histoire de vois à quoi je fais allusion.

Je tiens avant tout à vous prévenir de plusieurs choses :

  1. Je remercie en me prosternant devant La Princesse des T-rex ronchons. Elle m'a grandement aidé, pour les fautes comme pour me supporter moi et mon monstre de chapitre 3. Elle écrit aussi, c'est mon maitre, allez voir ;)
  2. Il s'agit d'une fanfiction, (donc fictive ! imaginaire !) basée sur des événements que les ARMYs ont tourné de manière à se méprendre sur certains gestes.
  3. Je choisis moi même le planning de sortie de chapitre. Attendez patiemment le prochain.
  4. Les membres du groupe BTS appartiennent à eux-mêmes. On les respecte, ils restent humains avant tout, ils sont réels, le matin ils se lèvent et vont poser leur pêche comme tout le monde (oui oui !)
  5. Il s'agit d'un romance entre garçons, avec des membres de mon choix. Ce choix n'est pas discutable.
  6. La présence de lemon sera automatiquement indiqué, et j'aménagerai l'histoire plus tard de façon à ce que ceux qui ne veulent pas lire la partie de jambes en l'air puissent suivre le récit.
  7. Normalement les mots potentiellement compliqués auront un lien URL avec la définition si besoin, ainsi que certaines références pour que vous ne soyez pas perdu, sauf que là c'est vraiment trop long. Utilisez le dico pour une fois s'il vous plait ^^

 

 

Ami(es) ARMYs, en espérant que la lecture vous sera plaisante ! /!\ LEMON (et plusieurs en plus, mon dieu mon innocence... Je l'ai dévoré.

Bonne lecture !!!


 

 

Jimin se demandait encore ce qui lui prenait. Son petit-ami ne cessait de lui répéter qu'il était élégant, depuis quelques minutes maintenant. Il lui disait que sa coiffure lui sied à merveilles, et que ses boucles d'oreilles étaient charmantes sur lui. Il avait quoi le Kookie ? Devant tout le monde en plus. Jimin se sentait terriblement gêné, il avait pas l'habitude d'être complimenté ainsi en public.

« - Arrêtes ça !» demanda l'aîné, timide. « Tu as fais quelque chose de mal ? »

-Hyung, pourquoi es-tu aussi beau ? Sourit la lapin

-Tu dis ça à cause de la caméra ?

Il était tout de même heureux le petit roux, il aimait être complimenté, même si c'était étonnant venant de son dongsaeng. Pas qu'il ne lui faisait pas de compliments non, mais parce que en public, devant une caméra… Non ce n'était pas normal.

« -Où est mon téléphone ? » S'enquit l'aîné. Il l'avait forcément caché, c'était obligé. Mais le plus jeune répondit qu'il ne savait pas. Jimin regarda autour de lui. Ah, il était juste là. Il laissa alors son petit ami qui souriait toujours se faire coiffer. Cet élan d'affection passerait sans doute avec le stress de la future représentation. Il aimait quand son cadet se montrait tendre, mais il y avait quelque chose qui clochait.

 

 

« -Jimin-Hyung !!! Tu es beau ! » cria Jungkook, alors que Jimin répétait dans son coin quelques pas accompagnés des vers qui composaient la chanson.

« -Arrêtes ça enfin !!!

-Mais tu es rayonnant hyung ! » Fit le plus jeune en se rapprochant.

Jimin eut un petit coup de chaud. Son cadet cherchait-il à l'attendrir pour obtenir quelque chose ? Il eut un léger frisson partant du bas de son dos pour remonter dans sa poitrine en pensant à ce quelque chose. Mais ce n'était ni le lieux, ni le moment pour.

« -Arrêtes ça enfin !!

Tu vas prendre cher si tu continus

-Tu es beau. »

Cette foutu caméra ne s'en irait pas. Il devait absolument faire comprendre au plus jeune de s'arrêter. Alors il mit sa main devant sa bouche pour que personne ne voit ce qu'il marmonna au plus jeune. Que s'il ne cessait pas immédiatement, il aurait le malin plaisir de le traîner par le bras dans un coin à l'abri des regards pour lui faire comprendre à quel point son envie se réveillait en bas, face à tout ses compliments et cette proximité taquine. Oui, Jimin aimait être provoqué, dans les lieux à risques notamment car l’adrénaline lui donnait carrément des ailes. Et encore plus lorsque c'était son dongsaeng qui menait la danse.

« -Tu sais, commença-t-il, tu devrais complimenter plus souvent. Comme ça les gens deviennent plus gentil, plus doux et plus beaux. » Oui, c'était à chier comme leçon de morale, mais il était le Hyung, et donc il devait se contenir et calmer ses ardeurs, son ardeur même, qui ne savait pas trop s'il fallait qu'elle se calme ou qu'elle se réveille. Mais son cadet lui souriait avec tant de malice, son regard était remplis d'amusement. Il jouait avec lui à un jeu dont il ne pouvait déterminer les règles. Mais bon dieu, Jungkook était tellement attirant ! Jimin se mordit doucement la lèvre. Il regardait avec insistance son petit ami qui sembla remarquer qu'une tension certaine l'habitait, ce qui le fit sourire encore plus. Le petit roux essayait de lui faire comprendre que dans sa tête, il se voyaient en train de se faire du bien dans les toilettes qui étaient juste de l'autre côté de cette pièce. Puis il détourna les yeux. Il devait se calmer, ils risquaient gros s'ils se mettaient à copuler dans un lieu public, même s'il en mourrait d'envie. Il se détacha de son petit ami qui lui semblait si proche de lui alors qu'ils ne se touchaient même pas. Jimin secoua la tête et sorti de la pièce, se dirigeant seul vers les toilettes. Il devait se changer les idées.

 

 

« -Où est mon téléphone sale gosse ! S'exclama l'aîné. Cela faisait un bon quart d'heure que Jungkook ne cessait de le complimenté, et là son portable avait vraiment disparu.

-Je sais pas hyung ! Sourit le maknae

-Bien sûr que si tu sais !

-Mais non !

-Pourquoi tu souris alors ??

-Parce que c'est ridicule comme situation !

Tu le sais. - Non. - Mais il est pas là !

Ils étaient là, à se chamailler comme des enfants. Jimin essayait de maintenir les mains de son cadet qui ne cessait de bouger et de rire, l'air coupable.

« Mais il est oùùùù ???

-Qu'est ce que tu m'offres si je le retrouve ? Demanda alors le plus jeune, faisant beuguer le cerveau du roux. Il n'oserait pas le provoquer volontairement ici tout de même ? Il avait déjà dû se calmer en solitaire quelques minutes avant à cause de ses compliments et du regard joueur, il était hors de question qu'il y retourne seul ! Cependant il reprit vite ses esprits, tiltant sur l'autre signification de cette phrase, plus saine d'esprit :

« -C’est donc toi qui l'as !!! Avoue !!!!

-Mais non !

-Mais si !! »

Jimin finit par lâcher son compagnon, le menaçant qu'il reviendrait à la charge s'il ne trouvait pas son précieux. Il fit quelques pas et… bah il était là son fichu portable, au milieux des tee-shirt et serviettes de bain qui traînaient là.

« -Bah tu vois ! »

Le plus vieux se sentait d'autant plus troublé. Qu'avait-il à lui faire des compliments depuis tout à l'heure ? Avait-il mis un bazar monstre dans la chambre de l'hôtel ? Avait-il cassé une valise ?

« -Je t'ai dis que tu étais beau, et je veux entendre ta réponse. »

Il fut surpris. C'était donc ça ? Mais il l'avait déjà remercié au début… Voulait-il qu'il le complimente en retour ? Non Jungkook était sérieusement gêné face à ça…

« -Bah… Merci ? »

La réaction du plus jeune plongea le petit roux dans l'incompréhension. Il lui tendit la paume de sa main, pour qu'il tape dedans, ce qu'il fit sans trop comprendre. Cet enfant était décidément plein de mystère.

 

 

***

 

C'était leur première journée à Osaka, au Japon, pour leur fanmeeting. Ils étaient arrivés très tôt dans la matinée, remarquant que tous les stands avaient déjà été mis en place. Ils s’était déjà entraîné et maintenant, après la séance de coiffage, maquillage et chamailleries avec son petit-ami en douce, ils étaient revenus de leur concert. Les ARMYs japonais étaient différents des coréens, mais en même temps, ils changent selon les pays. Quoique leurs fans de ces deux états se ressemblaient beaucoup, sans doutes parce que leurs coutumes étaient très proches. Affectueux, démonstratifs mais également respectueux.

Alors que Jimin avançait doucement vers les loges, épuisé d'avoir tout donné, il sentit une main agripper fermement ses fesses, le faisant sursauter. Il était musclé, mais il avait reçu une mission aujourd'hui lui ordonnant d'effectuer un squat à chaque fois qu'on l’interpellait. Donc forcément, toute la longueur de ses jambes étaient chaude et tendue suite à tant d'efforts. Mais cette main lui palpant allégrement le derrière semblaient très entreprenante, trop pour que ce soit un parfait inconnu.

« -Kookie, je peux savoir ce que tu fais ?

-Tu es au courant que ce soir on fait tous chambre à part ? Numéro 1112, 21 heures. »

Et Jimin fut planté là, au milieu du couloir, un début d'érection à cause des cette main trop taquine et cette pensée qu'ils allaient pouvoir, son tendre aimé et lui, profiter d'un bon lit pour se retrouver... Il pesta contre lui-même, n'en pouvant plus que toute sa frustration causée par leur obligation de se faire discret tente de s'échapper au moindre faits et gestes de son petit lapin adoré. Mais il avait vraiment hâte.

 

 

Il posa son sac sur son lit. Sa chambre n'avait rien d'extraordinaire, ce n'était pas vieux, mais pas flambant neuf non plus. C'était propre, mais une odeur de produit ménager au citron remplissait la pièce. Il ouvrit le rideau de sa fenêtre qui donnait sur une vue plutôt banale de la ville, et se laissa tomber sur son matelas, très confortable. Il pensa alors à ce qu'il allait se passer dans 7 minutes exactement, frissonnant déjà. Son compagnon devait l'attendre, sans doute impatient. Il reprit alors son sac, la carte de sa chambre et sortit discrètement. Il n'y avait aucun mouvement à l'étage. Pourtant, lorsqu'il frappa à la chambre 1112, la musique était plutôt forte. Ce fut un gentil petit Kookie, tout innocent, qui lui ouvrit, un sourire angélique dessiné sur son adorable visage. Il entra sous l'invitation du maknae, mais lorsque ce dernier referma la porte, Jimin sentit une aura l'envelopper, tandis que deux grandes mains vinrent se poser son son ventre, et deux petites lèvres joueuses vinrent s'amuser sur la peau de son cou.

« -Tu t'es douché ? Demanda le plus jeune d'une voix qui fit frémir l'aîné.

-Pas encore, je n'ai pas eu le temps, et je ne voulais pas me dépêcher à me laver.

-Je t'attends alors.

Le ton emprunté par son cadet lui faisait presque perdre raison. Toute sa personne humait le désir et l'envie, sans doute frustré lui aussi par le temps d'attente trop long entre chacun de leurs ébats. Mais Jimin le savait. Cette attente rendait leurs moments charnels plus qu’intense. Le roux ferma la porte de la salle de bain derrière lui, et se déshabilla. La musique était toujours forte, il l'entendait même avec le bruit du jet d'eau. Il ne prit pas son gel douche, sachant que Jungkook adorait qu'il porte son odeur. Et lui aussi il aimait ça. Il n'avait pas pris la peine de couper l'eau lorsqu'il se savonna, profitant de la pression pour se masser la nuque et les épaules. Mais d'un coup se fut des doigts qui vinrent chatouiller son corps, tandis que son dos fut assaillit de douces caresses. Cette attaque surprise le fit sursauter, tandis que les mains de son adoré couraient le long de son ventre encore mousseux.

« -Hyung-chéri, tu es encore plus chaud que l'eau... marmonna le brun au creux de son oreille. Tiens ? Tu bandes déjà ? »

Effectivement, le membre de Jimin était déjà au garde-à -vous. Sentir son cher et tendre se coller dans son dos, plaquer ses hanches contre les siennes, laisser courir ses doigts ainsi sur sa personne et l'entendre arborer cette voix si lourde de sous-entendu le mettait déjà en position de soumission. Mais le roux ne répondit rien. Il laissa son amant intensifier ses caresses, les descendre toujours plus bas en continuant de se moquer gentiment de sa sensibilité. Il ne disait toujours rien, cependant, il se maintenait à la paroi de la douche, ses jambes flageolant déjà sous cet affront de tendresse et d'excitation. C'est lorsqu'il sentit l'érection de son cadet, qui devait très certainement se délecter de cette vision de lui, se glisser entre ses fesses qu'il eut un premier soupir. Jungkook le tenait fermement, lui dévorant le dos, les épaules et la nuque tout en lui assenant de langoureux coup de bassin. Ils se mouvaient facilement, et Jimin remercia le gel douche toujours présent entre ses jambes. Il ressentait tous les points de contact : le bout du membre de son aimé qui ripait contre son entrée, pour continuer sa course sur sa fente jusqu'en dessous de sa propre proéminence : ses mains qui l'agrippait par la taille et l'aidait à bouger, sentant chacune de ses phalanges appuyant sur sa peau pour qu'elles ne glissent pas ; le torse de son amoureux frottant légèrement, au grès des va-et-vient, contre son dos, ses baisers se noyant sous le torrent d'eau chaude, et le souffle frais contre son oreille, douce mélodie de la respiration saccadée dû à la tension sexuelle qui s'installait confortablement entre eux-deux. L'aîné se laissa alors aller contre son adoré, basculant la tête en arrière, esquivant le jet d'eau, pour gémir à son aise. Il avait besoin d’extérioriser son plaisir, il ne pouvait plus le garder pour lui. De toute façon, la musique couvrait largement ses démonstrations vocales. Et il savait pertinemment que son cadet adorait ça.

« -Jimin, gémis mon nom... »

Cette provocation orale, ajoutée à cette main qui lui avait saisi son érection, eut le même effet sur Jimin que cette huile qui sautent lorsqu'il prépare le repas. Chaud. Beaucoup trop chaud. Si chaud qu'il se déversa dans la main de son petit-ami, qui parût surpris, tout en expirant son nom.

-Hyung, déjà ? Je pensais que tu serais plus endurant...

-Tu n'imagine même pas à quel point j'étais à cran aujourd'hui, depuis ce matin tu me fais languir, espèce de sale gosse..

-Je sais, s'exclaffa le lapin. Ce matin, tu es allé jouer tout seul... Deux fois aujourd'hui, tu n'es pas trop fatigué ?

-Jungkook... J'espère vraiment que c'est pas la fin de notre soirée, fit l'aîné, épuisé mais affamé.

Le plus jeune lui sourit alors, se rinça et quitta la salle de bain tout en le conseillant de bien se laver pour être en forme pour la suite. L'aîné savait parfaitement ce que son dongsaeng lui préparait.

À peine 10 minutes plus tard, le roux rentra dans la chambre où la musique fusaient toujours, seulement vêtu d'une trop courte serviette nouée à la taille. Son brun le prit par le bras et dans l'élan se retrouva allongé sur le lit, assaillit de baisers. Il lui attrapa les lèvres des siennes et immédiatement ils eurent un échange plus que langoureux. Jimin sentit l'érection de son aimé contre son entrejambe, et roula des hanches ce qui fit gémir le plus jeune. Il lui retira son caleçon qu'il avait dû revêtir après leur moments sous la douche, lui libérant son membre qui vint taper contre son ventre. Jimin en avait envie, il le voulait en lui, passer la nuit à retrouver son petit-ami, sentir ses mains sur son corps, sa respiration sur sa peau, son nom dans sa bouche. Tout allait vite. Les caresses, les baisers, les battements de son cœur. Et il aimait ça.

Alors que tout son corps se tordait pour ne faire qu'un avec son amoureux, le roux sentit ses deux mains se faire éjecter de son dos. Il vit alors son cher et adorable petit lapin lui présenter son érection humide, les yeux vitreux de désir, rempli d'une perversion certaine que lui seul pouvait voir, le souffle chaud et moite, la langue passant sur ses lèvres.

« -Jimin, suce-moi » lui marmonna le plus jeune sans pour autant attendre son accord pour coller son bout sur les lèvres. L'aîné déglutit. Cet élan de domination lui redonna de la vigueur dans son bas-ventre. Oui, il se le répétait, mais voir son amant dans cet état était son péché mignon, sa faiblesse. Il ouvrit alors doucement la bouche et sortit la langue, laissant la joie de son compagnon de frotter son membre dessus, avant de l'enfoncer doucement. Le plus vieux referma alors son emprise, tandis qu'il prit dans ses mains les fesses de son adoré, l'incitant à bouger. Il leva alors les yeux, croisant leurs regards. Le voir se mordre la lèvre, soupirer, expirer fortement et balancer la tête en arrière donnait envie au roux de se dépasser. Il accentua ses succions, faisant volontairement ressortir l'érection de sa bouche pour respirer, et gémissant face au simple fait de sucer son petit-ami. Il fut tout d'un coup pris par le cheveux, et du bloquer l'accès à sa gorge en resserrant les joues et gainant sa langue pour éviter que le plus jeune aille s'enfoncer trop loin, sans doute trop englué dans cet état où on approche du non retour pour faire attention à la puissance de ses coups. Mais Jimin le savait, même s'il n'aimait pas faire de gorge profonde parce qu'il ne supportait pas ça, le simple fait de resserrer son emprise sur ce membre qui allait et venait dans sa bouche faisait le même effet. Jungkook se mit alors à gémir beaucoup plus fort, ne couvrant toujours pas la musique qui tournait encore. L'aîné mouva sa langue sur le bout, le sachant au bord du gouffre. Il continua jusqu’à ce que le plus jeune se mette presque à crier son nom.

« -Jungkook-aaaaaaaaaaaaah !!!!! » fit une autre voix.

Les deux amants furent immédiatement sortie de leur transe. La voix ne cessait d'appeler le plus jeune, tout en étant ponctué par une myriade de coups contre la porte.

« -C'est qui ? Questionna le demandé, alors que Jimin, frustré de ne pas avoir fait jouir son petit ami se redressait.

-Je suis sur Vli...

À l'entente du début du nom de ce réseau social où tout était diffusé en live, les deux amants se regardèrent avec terreur. Autant, si l'invité surprise était venu sans être en ligne, ça aurait pu passer, mais là... Il fallait gagner du temps. Et Jimin devait se cacher immédiatement.

« -C'est quiiiiiiiiiiiiii ? Redemanda alors la maknae, lui faisant signe de prendre ses affaires et d'attendre dans la salle de bain.

-V !Jeongguk, tu ne portes pas de vêtements ?

Il s'en doutait. Le roux tendit le peignoir à son compagnon qui cria à celui qui attendait qu'il ne portait pas de vêtement. Il l'entendit marmonner, parlant sans doute à la caméra, affichant cette tête de pervers aux fans qui le suivaient. Il se planqua donc dans la salle de bain, tandis qu'il aperçu le visage désolé de son petit-ami, et referma la porte en soufflant en même tant que son alien d'ami entrait dans la chambre d'hôtel. Jimin s'assit sur la cuvette des toilettes et fixa son membre qui perdait en vigueur. Il se mit une serviette sur les épaules et se prit la tête entre les mains, laissant son petit-ami et son meilleur ami chanter dans la pièce à côté. Ils avaient eu chaud, très chaud. Heureusement que les portes ne s'ouvrent pas de l'extérieur, que la musique était assez forte pour qu'on ne les entendent et que cette salle de bain avait une porte qui se fermaient normalement, avec un interrupteur à l’intérieur. Ouais, ils avaient tous les deux de la chance.

 

 

***

 

Il était putain de frustré. Taehyung avait carrément squatté la chambre la veille, et il ne pouvait pas sortir nu. Il avait envoyé un message à Jungkook qui lui confirma qu'ils n'étaient plus en live. Il rejoignit les autres ; la serviettes sur la taille, devant la tête ahurie de l'alien, qui demanda s'il les avait dérangé. Et comme aucun des deux n’avaient répondu, il avait ri, puis avait voulu les laisser. Mais Jimin était fatigué, et malgré la tension qui l'habitait toujours, il dut se résoudre à les laisser pour se coucher, car ils avaient encore une représentation le lendemain. Et donc il était là, dans son coin, après leur fanmeeting, assit sur un tabouret, regardant son petit ami tourner autour de la nourriture, s'avancer, les fixer avec envie, soupirer, repartir, et revenir. Sans jamais céder. Le plus vieux des deux prit son téléphone et lui envoya un sms, lui demandant s'il était plus appétissant que les donuts. Il releva les yeux, et le vit regarder sur son smartphone, se redresser, le remarquer et lui sourire. Son expression changea alors après qu'il eut regardé autour de lui, et il se lécha les lèvres. Doucement. Très lentement. Comme s'il était déjà en train de le dévorer. Et Jimin eut chaud. Très chaud. Son corps était devenu une véritable cocotte minute. Et chaque faits et gestes du maknae le rapprochait encore et toujours de l'implosion. Ou explosion. Voir les deux, dans cet ordre précis. Il s'essuya doucement le cou où des gouttes de sueur perlaient encore dû au show. Mais pas que. Il renvoya un message à celui qui s'était assis, loin de lui, mais qui ne le lâcha pas du regard. Il avait réellement l'impression d'être une proie. Et il avait hâte. Il désirait se faire attraper. Et vite. Maintenant. Il reçu à ce moment précis un texto. Un rendez-vous. Même endroit, même heure. Oh mon dieu. Il voulait se faire prendre par son Jungkook dominant. Même ici, dans cette loge. Putain de frustration.

Jimin se tortilla sur son siège, essayant de se calmer. Il souffla, et aperçu son compagnon rire doucement. Il se moquait encore de sa sensibilité ? Il le fixa alors, avec toute la braise de son envie dans les yeux. Ce regard calma immédiatement le plus jeune, qui se mordit la lèvre. Ils jouaient. Jimin allait perdre, mais ils jouaient. Et c'était bandant.

 

Il n'attendirent pas le petit clic de la fermeture automatique de la porte pour se sauter dessus. Jimin fut immédiatement délivré de son tee-shirt et exprima son bonheur lorsque les grandes mains de son Kookie vinrent se refermer sur sa taille, l'obligeant à se coller contre lui. Alors qu'il sentait toutes la tension de la journée s'évaporer, tous ses nerfs au bas de son dos se réveillaient violemment. Il commença à défaire maladroitement la boucle de la ceinture de son amant, l'excitation le rendant un peu gauche, mais il fut stoppé lorsqu'il retira de lui-même son propre haut. L'aîné resta bloqué quelques instants pour admirer son corps. Il avait envie de lui. Et rien que de l'avoir sous les yeux, brûlant, désireux, transpirant, dénudé et pour lui seul lui fit perdre la tête. Avec ses deux mains, Jimin retraça chaque muscles, chaque veines, effleura la peau du bout des doigts et des lèvres, faisant soupirer son aimé. Il aimait le mettre dans cet état. Il lécha les muscles tendues de son cou, et les mordit tendrement. Il était beau, attirant. Il aimait sa carrure, ces épaules auxquelles il pouvait s'accrocher, ces lèvres qui le faisait chavirer, ce torse qu'il marquait de ses baisers. Cette taille si fine mais robuste, ces jambes et ces fesses qu'il aimait attraper pendant leurs ébats, cette musculature puissante qu'il adorait voir rouler en pleine action. Il aimait sentir cette force se mouver sur lui, sous lui, en lui. Et il était sien. Il replongea son regard dans celui de Jungkook qui lui caressait tendrement les cheveux, s'étant très certainement arrêté pour se laisser admirer. Jimin embrassa cette petite cicatrice qu'il avait sur la joue et qu'il trouvait adorable, puis le grain de beauté sous ses lèvres qu'il vint attraper par la suite avec les siennes. Puis il sentit le rebords du bureau contre ses fesses et constata qu'ils avaient reculés dans la pièce. Et il fut absolument ravi de se sentir soulevé et être posé sans une once de délicatesse sur le meuble. Sa bouche étant de nouveau prise en otage par son aimé, il se remit à défaire cette boucle de ceinture qu'il avait délaissé, puis passa ses mains dans le pantalon pour agripper ce fessier qu'il le faisait fantasmer à longueur de journée pour le rapprocher de lui, et étouffa une petite plainte lorsque Jungkook accompagna son mouvement d'un coup de rein extrêmement bien placé. Et à la vu de son sourire face à la réaction de l'aîné, il en parût ravi, et recommença plusieurs fois son petit manège tandis que Jimin s'étouffait entre ses gémissements, sa respiration qui se coupait à chacun des impact entre leurs entrejambes et leurs baisers passionnés.

C'est alors qu'il entoura ses jambes autour du bassin de son tortionnaire adoré. Il en voulait tellement plus, mais le maknae semblait prendre un certain malin plaisir à ne pas le combler. C'était horrible. Pervers. Fourbe. Mais ses caresses, douces ou bestiales, provoquaient dans son bas-ventre des réactions en chaîne. L'aîné grogna alors pour se faire comprendre. Le petit lapin, plein de malice, se qui l'irrita, se contenta de coller leurs torses. Presque énervé, le roux décida de faire grimper l'envie de lui-même. Il passa ses mains directement dans le caleçon de l'effronté qui ne lui donnait pas ce qu'il voulait, et empoigna durement son membre bien réveillé. L'aîné sourit dans le baiser. Il avait senti son amant se contracter sous le contact, et plongea dans son cou pendant que sa main commençait à s'activer, arrachant quelques gémissements au plus jeune.

Tandis que sa bouche maltraitait les creux des épaules du petit lapin tremblotant, Jimin sentit deux mains descendre vers son pantalon. Il fut brutalement retourné, affalé sur le bureau, et carrément déshabillé. Il regarda Jungkook par dessus son épaule et eu un violent coup de chaud : son amant le surplombait, et avait légèrement baissé son caleçon pour laissait son érection en sortir, les yeux noirs, la langue passant sur les lèvres. L'aîné posa sa tête contre le bois qui se réchauffait sous sa peau et soupira lorsque ses fesses furent écartées et qu'il sentit le membre brûlant s'y frotter.

« -Jungkook-ah... Mets la musique...

-Pourquoi ?

-Je veux pouvoir gémir comme hier... »

Il y eut un petit silence et ses fesses furent relâchées sur ce sexe qui jouait toujours entre. Son amant se pencha sur son dos et posa ses mains sur les siennes, les recouvrant facilement. Son bas du dos se contracta lorsqu'il sentit le souffle chaud et légèrement haletant contre son oreille.

« -Tu sais pourtant que la plus belle des mélodies c'est ta voix quand je te prends... »

Jimin gémit honteusement au langoureux coups de reins qui accompagnait les dires de son aimé.

« -Tu en veux plus hein ? » Demanda le plus jeune

Il hocha positivement la tête, trop prit par les sensations. Puis il entendit le bruit du tissus qui tombe à terre, et son cerveau s'illumina... Enfin !!!

Il cria sous la surprise de l'assaut contre ses fesses. Et Jungkook augmenta la cadence, pour son plus grand plaisir. Il n'était pas en lui mais ce contact bestial lui procurait un plaisir fou. Un coup plus brutal que les autres lui arracha un cri rauque bien viril, et il fut propulsé vers l'avant, montant presque sur le bureau qui cogna violemment contre le mur qui en trembla un peu... Oups...

Tous deux s'arrêtèrent de bouger, coupant leur respiration en attendant les représailles du voisin. Mais heureusement aucun son ne leur parvint, et ils se regardèrent en rigolant. Jimin vit alors son petit-ami attraper son téléphone, lancer une playlist et balancer le smartphone sur le lit, le bloquer contre la table en collant son bassin contre le sien et reculer les meubles de quelques centimètres en arrière. Le mouvement de recul leur arracha à tous les deux un horrible gémissement. Mais à présent ils pouvaient faire le bruit qu'ils voulaient.

L'aîné sentit une langue courir le long de son dos, ses mains de nouveaux emprisonnées par celles du plus jeune, et son derrière à nouveau maltraité par de langoureux coup de reins. Soudain ses doigts furent libérés, mais sa tête tirée doucement en arrière, la taille tenue fermement, l'obligeant à se cambrer. Et la cadence s'accéléra, tout comme les grognement du petit lapin, dont la voix s'échappait de temps à autre lorsqu'il expirait trop violemment. Et Jimin en gémissait abondamment. Il l'imaginait très bien, là, dans son dos, les yeux dans le vague, concentré et admirant ce qu'il était en train de lui faire, les cheveux lui collant au front, le torse luisant, les muscles bandés et secoués par ses coups de hanches et... il s'arrêta. L'aîné regarda par dessus son épaule, frustré et carrément surpris.

« -Mais ? Qu'est ce que tu fous ?

-Rien, ça se voit pas ? Ria l'effronté.

-Mais !!! Mais continu voyons !

-Hyung, je ne t'empêche pas de te toucher. »

Le roux ne réfléchit pas plus longtemps. Il écarta les jambes et releva ses fesses, et sous les yeux de son petit-ami, commença à se caresser. Ce n'était pas ce qu'il espérait, mais pour une raison inconnue, se toucher l'un en face de l'autre était un de leur jeu favori.

« -Jungkoooook, tu n'es qu'un perveeeers... miaula le plus vieux.

-C'est toi le plus dépravé, si tu voyais la vison que tu m'offres... ronronna le maknae.

Jimin gémit. Oui il le savait, et peut être qu'il ne voyait rien, mais il entendait très bien le bruit du bouchon du lubrifiant , celui de la substance qui en sort, et celui d'un sexe masturbé. Puis les grognement d'un petit lapin. Et sa main qui allait plus vite. Il calqua alors ses mouvements sur ces sons qui lui parvenaient, et ne put s'empêcher de titiller son entrée. Il voulait son homme, maintenant. Et s'il ne venait pas le combler, il allait jouir frustré. Il se mit donc à murmurer son nom, tout en insérant son doigt. Il eut de violents frissons en imaginant qu'il s'agissait de son amant, et plus il gémissait son prénom, plus ses mains devenaient joueuses. Il était presque au bout...

« -Chéri... je ne … »

Mais il n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'il cria de surprise en se sentant agripper par les hanches pendant qu'un liquide froid et visqueux s'étalait sur ses fesses, ses reins et coulait sur ses cuisses.

« -Enfin te voilà... soupira-t-il en se faisant encore attraper les poignets comme avant

-Tu me pousses tellement à bout hyung... » Se lamenta le vicieux petit lapin en faisant glisser son membre tout contre l'intimité du plus vieux. « C'est amusant comment tu palpites d'impatience...

-Kookie !!! » supplia l'aîné.

Il fut aussitôt redressé en arrière, et dans un baiser maladroit et hâtif, il le sentit enfin. Doucement. Lentement. Il gémit dans le baiser pendant que son amant se frayait un chemin entre ses chaires. Et ce fut un long gémissement. Très long. Très lent. Provenant du plus profond de son ventre. C'était trop bon. Et lorsque Jungkook recommença à le pénétrer , il écrasa son front contre le bureau pour gémir à plein poumons. Puis encore une fois, et il haleta.

« -Jimin hyung... grogna le plus jeune. J'aurais voulu te faire... languir... jusqu'au bout... Mais là même moi je n'en peux plus. Pardonne-moi. »

L'aîné ne comprit pas tout de suite pourquoi il s'excusait mais lorsqu'il commença à se faire très nettement marteler contre le meuble, sa voix resta bloquée dans sa gorge, alors que ses doigts venaient agripper le bord de la table. Il jura enfin lorsqu'il comprit ce qu'il se passait en lui, et vint harmoniser ses mouvements avec ceux de son aimé.

Mais il était déjà à bout. Et le bureau menaçait de basculer sous les assauts du Kookie dont la voix tremblotait, signe qu'il était au bord lui aussi. Il l'imaginait alors, dans son dos, la tête penchée vers son corps, le regard bloqué sur ses fesses qui se faisaient pénétrer avec fougue, les marques rouges sur sa peau, les veines marquées sur le cou et les bras de son amant, le ventre gainé, et cette voix, si sincère dans ses gémissements.

« -Oh mon dieu, jura le plus vieux. Oh mon dieu Jungkook... »

Il entendit son propre nom être soufflé, légèrement gémit et vacillant. Ses jambes le lâchèrent et il pleura lorsqu'il atteignit l'apogée. Et ce plaisir fut perduré par son cadet qui, dans un élan de folie à vouloir lui aussi jouir, s'acharna en lui alors que tout se corps se contractait. Et il sentit cette chaleur visqueuse se répandre dans ses reins, alors que le plus jeune grogna violemment, se convulsant presque. Et il s'écroula dans son dos, le souffle sifflant, mais lui embrassant les épaules.

 

Cela faisait quelques minutes que les deux amants étaient affalés l'un sur l'autre, toujours sur le bureau. Jungkook bougeait toujours, mais doucement, comme s'il souhaitait le caresser de l’intérieur, et surtout pour essayer de faire durer leur moment de fébrilité, tout en reprenant un rythme respiratoire normal. Soudain, Jimin eut besoin d'aller aux toilettes. Tout l'amour de son petit ami lui coulait entre les cuisses, mais le petit lapin continuait à rouler des hanches, toujours en lui.

« -Kookie... Je dois...

-Je sais, souffla-t-il. Je me retire.

Mais pour une raison inconnue, l'aîné le retint au dernier moment. Le sentir bouger un peu plus amplement avait ravivé une flamme dans son ventre.

« Non... En fait... reste encore un peu... »

Pour appuyer ses paroles, il bougea son bassin pour le coller contre celui de son amant. Puis il fit un mouvement plus langoureux, tout en prenant soin de bien le garder en lui en lâchant un horrible soupir.

«-Hyung, je vais redurcir si tu fais ça... marmonna le plus jeune dans son dos en suivant ses mouvements.

-Je sais... »

Le cadet se fit plus entreprenant, le refaisant gémir outrageusement, étant toujours sensible suite à son orgasme. Allaient-ils partir pour un second round ? Il releva les fesses, et fut pris par la taille, les mouvements s'intensifiant au même rythme que Jungkook qui reprenait du volume.

 

Ce fut dans un blanc de la musique que leur ventre gargouillèrent ensemble. Ils s'arrêtèrent donc, rigolant doucement, et finalement la raison reprit les reines de leur cerveau, et Jimin put aller faire un tour dans la salle de bain.

Il en ressorti quelques minutes plus tard, douché et rhabillé d'un caleçon, et ses yeux tombèrent sur le corps toujours nu et poisseux de son petit ami, affalé sur le lit. Cela ne l'empêcha pourtant pas de s'allonger à ses côtés et de le prendre dans ses bras pour l'embrasser.

« -J'ai commandé de quoi grailler et... Oh mais tu as repris mon gel douche ?

-T'as commandé quoi ?

-Je vais finir par ne plus en avoir pour moi, je devrai prendre le tien si tu continus.

-J'ai envie de poulet perso.

-Fais comme si tu m'écoutais pas Hyung, rigola le plus jeune. Oui c'est du poulet fris. »

Jimin quémanda alors un doux baiser, mais son cadet ne lui en fit qu'un petit, se levant précipitamment.

« -Je vais me doucher ! Tu ouvriras quand le livreur sera là, j'ai demandé à ce qu'on nous l'apporte ici.

-Non.

-Comment ça « non » ?

-Je suis en caleçon. Si j'ouvre habillé comme ça on va se poser des questions.

-Maiiiis tu te rhabilles, je sais pas moi ! Mais j'ai une douche à prendre !

-Pas envie, sourit l'aîné en tirant la langue. Dépêches-toi. »

Il ria doucement en entendant le plus jeune marmonner un « T'es chiant », et s'affala sur la couette. Il regarda son téléphone. Demain... c'était l'anniversaire du maknae. Et il restait environ deux heures avant de passer au jour suivant. Jimin ferma les yeux. Il comptait lui offrir la nuit la plus épuisante de tout sa vie. Il pensa donc à ce qu'il allait lui faire, lorsqu'il fut interrompu par des coups contre la porte.

« -LIVRAISON !!!

-J'arrive !!! » fit la voix du plus jeune qui sortit en trombe de la salle de bain en peignoir.

Le plus vieux se leva donc, et suivi sans bruit son cadet jusqu'à la porte qu'il n'ouvrit pas complètement. Et alors que Jungkook récupérait la nourriture et réglait le livreur, Jimin s’accroupit derrière lui, remontant le peignoir et lécha l'intimité du plus jeune dans toute sa longueur, le faisant tressaillir. Content de son effet, il appuya avec sa langue contre son entrée, pendant que sa victime essayait de garder son calme, négociant un pourboire pas trop élevé mais tout de même généreux. Il embrassa toute cette partie qui commençait à palpiter sous sa langue, et inséra un premier doigt. La porte fut enfin refermée, le petit paquet lâché au sol et le petit lapin gémissant comme une pucelle, les jambes tremblotantes.

« « Hyung t'es au courant qu'on a failli se faire choper ? » « Oui je sais, mais je sais aussi que tu es doué pour te retenir un peu » « Haaaaaaaan Jimin continue... » » monologua le plus vieux en bougeant son doigt tendrement, un sourire joueur sur le visage. En fait, il aimait tout avec Jungkook. Qu'il soit dominant autant que dominé. Le voir dans un état aussi critique rien qu'en le touchant, ça lui redonnait vigueur. Il accompagna son doigt de sa langue, poussant le maknae à user de sa voix. Et il s'en délectait.

Mais il voulait garder le meilleur pour plus tard, alors il se stoppa au moment où chacun de ses gestes faisaient haleter le petit lapin, et attrapa le paquet de poulet fris.

« -On mange ? Je crève la dalle. »

Il partit se lever les mains et la bouche, puis il allait s’asseoir sur le lit, observant son aimé qui n'avait pas bouger et qui semblait essayer de reprendre contenance, toujours contre la porte. Il paraissait tellement fragile, tellement soumis dans cette position, tellement différent du Jungkook qui l'avait prit contre le bureau quelques dizaines de minutes auparavant. Il ouvrit le paquet et piocha dedans au hasard. Il avait tellement faim que son ventre ne gargouillait plus. Il releva les yeux quand son cadet le rejoignit doucement, montant sur le lit et s'essayant en tailleur. Jimin mordit dans son morceau de viande et tendit lui tendit le sac. Il resta le bras tendu alors que Kookie se mit à manger, et s'avança pour lui caresser le joue du bout des doigts, qu'il fit glisser doucement sur sa mâchoire. Il ne savait pas si c'était sa main ou sa joue qui était fraîche, mais le contraste de température qu'il ressentait lui était aussi agréable que s'il recevait lui-même cette caresse. Le plus jeune le scrutait, et il plongea dans ses yeux.

« -Je t'aime.

-Hyung, tu viens de me bouffer le... C'est limite perturbant un tel changement de comportement...

-Bah si tu le prends comme ça. »

Il faisait semblant bien évidemment. Il n'allait pas bouder pour si peu, surtout qu'il riait intérieurement. Il releva les yeux, et lui adressa son adorable sourire. Puis il se mit un peu plus à l'aise sur la couette, les jambes étendues. Et se qu'il espérait se produisit : Jungkook vint se lover contre lui, allongé sur le dos et la tête sur une de ses cuisses.

Ainsi installé, ils mangèrent en silence, chantant parfois sur la musique qui tournait toujours. Jimin se sentait bien. Il n'avait pas besoin de grand chose pour être bien avec l'élu de son cœur de toute façon. Ils partagèrent le dernier pilon de poulet, croquant dedans à tour de rôle. Ce moment de tendresse partit en sucette lorsque le plus jeune en eut sur la joue. L'aîné lui enleva la tâche de son doigt, et finalement il se retrouva avec la bouche du cadet sur son sexe. Il profita de la position de soumission que ce dernier lui offrait pour prendre le dessus, mais décida de lui fit l'amour tendrement. Tout n'était que douceur, leur tension ayant diminué avec le début de la soirée. Jimin s'appliqua. Il voulait le faire monter très haut, et à un moment précis. Il usa de ses mains, de ses mots et des ses lèvres pour caresser son amant qu'il trouvait absolument magnifique. Il l'aima jusqu'à minuit, ni l'un ni l'autre avaient essayé d'en finir avec ce moment de douceur. Ils se retrouvaient encore, calmement. Et Jimin réussit à lui faire avoir un orgasme intense, le plus jeune se cambrant et tremblant violemment, la salive lui coulant subitement de sa bouche. Il le sentit se contracter de partout, ses épaules, son dos, et même ses chaires. Et il avait soufflé son nom. Le roux l'avait juste trouvé beau à ce moment-là et avait jouit devant cette image. Il avait ressenti un pincement au cœur, comme un coup de foudre, et il l'avait pris dans ses bras, l'étreignant amoureusement, l'embrassant, lui caressant le dos pour l'aider à reprendre ses esprits.

« -Joyeux anniversaire » lui avait-il murmuré, faisant naître un sourire sur son visage encore béa.

 

 

***

 

Le lendemain, après s'être difficilement réveillé dans les bras l'un de l'autre, ils s'étaient préparé pour leur dernier jour à Osaka. Le groupe avait planifié de souhaiter l'anniversaire du plus jeune sur scène. Ils avaient tous mis un masque sur les yeux, mais tout le monde l'avaient retiré sauf l’intéressé, et lorsque le gâteau arriva et qu'ils se mirent tous à chanter, Jimin n'avait pu s'empêcher de rire. Le Kookie ne s'était douté de rien. Il retira vivement le bandeau qui lui cachait les yeux et ouvrir ses derniers en grand, tout comme son sourire qui lui recouvrirait la moitié du visage.

 


 

 

Bon. Voilà. j'ai peur de votre avis sérieux. Ca a dû être long à lire, pardonnez-moi...

Je tiens aussi à vous annocer que je publierai sur FanficFr, toujours sous le même pseudonyme. Ah et aussi j'ai d'autres écrits en cours, je les posterai petit à petit :)

Merci d'avoir lu ! Rendez-vous au chapitre 4 !