31 mai 17

"A l'abri des regards" FF BTS - Chapitre 2 /!\ LEMON

Bonjour, bonsoir ! Après plus d'un mois de dur labeur, je vous présente le chapitre 2, qui est plutôt long et dont je suis assez fière. 

Pour ce chapitre, je me suis basée sur une de leur vidéo qui ressasse leur périple à Chicago, enfin de toute façon c'est détaillé dans l'histoire. Je vous mets quand même les liens suivant :

Bien évidemment, il y a peut-être des détails pour lesquels je n'ai pas prêté attention. Si vous en voyez et que ça vous tilte, n'hésitez pas à me le faire savoir !

Je remercie bien évidemment ma lectrice bêta, La Princesse des T-rex ronchons (en personne Mesdames et Messieurs !!) qui est devenue mon Alpha avec un grand A. En plus de m'avoir redonné l'envie d'écrire, j'ai réussi à devenir sa correctrice !!! Parce que oui, Sa Majesté écrit elle aussi, elle a d'ailleurs sortie une nouvelle série d'OS.

Puis on a sympathisé et finalement on se corrige et soutient mutuellement. Elle a réalisé un travail titanesque sur mes écrits qui ne sont pas toujours très clairs, mais elle connaît également cet univers dans lequel j'évolue à présent. Même si je la fait bien mariner en lui faisant part des mes projets pour cette fiction, je prends un réel plaisir à discuter avec elle.

 

Je tiens avant tout à vous prévenir de plusieurs choses :

  1. Je remercie tout d'abord celui qui a été mon premier lecteur alpha, Dydydouchou (oui je viens d'inventer ton pseudo).
  2. Il s'agit d'une fanfiction, (donc fictive ! imaginaire !) basée sur des événements que les ARMYs ont tourné de manière à se méprendre sur certains gestes.

  3. Je choisis moi même le planning de sortie de chapitre. Attendez patiemment le prochain.

  4. Les membres du groupe BTS appartiennent à eux-mêmes. On les respecte, ils restent humains avant tout, le matin ils se lèvent et vont poser leur pêche comme tout le monde (oui oui !)

  5. Il s'agit d'un romance entre garçons, avec des membres de mon choix. Ce choix n'est pas discutable.

  6. La présence de lemon sera automatiquement indiqué, et j'aménage l'histoire de façon à ce que ceux qui ne veulent pas lire la partie de jambes en l'air puissent suivre le récit.

  7. Les mots potentiellement compliqués auront un lien URL avec la définition si besoin, ainsi que certaines références pour que vous ne soyez pas perdu.

Ami(es) ARMYs, en espérant que la lecture vous sera plaisante ! /!\ LEMON


 

« -Donc, reprit Jimin une deuxième fois, le concept de ce photoshoot consiste à...

-BLEUUUUAAHHRRAAHEEUUHHIIIEEEE.... s'exclamèrent à nouveau en cœur le reste du groupe.

Il ria nerveusement. Il savait que ces taquineries étaient preuve d'affection.

 

Ce n'était pas leur premier voyage aux États-Unis, ils avaient déjà vécu une sacré péripétie à Los Angeles, où ils s'étaient tous fait « kidnapper » par un groupe de rappeur... Jimin sourit aux souvenirs qui revenaient à lui. Il repensa à quel point ça avait été dur d'être filmé en permanence, et à quel point Jungkook avait été jaloux de sa relation amicale avec Tony.

Mimiques de jalousie de JK

Car depuis l'incident du fanmeeting, les deux tourtereaux s'étaient mis d'accord sur leur manière de se comporter : s'ils voulaient rester proche même sous les objectifs, ils devaient également l'être avec tout le monde. Malgré tout, cet arrangement provoquait de lourdes de crises de jalousie, surtout chez Jungkook, qui avait vraiment du mal à voir son Hyung aussi proche des autres. Tellement que les ARMYs captèrent sa gestuelle cupide.

 

 

 

 

 

 

 

Jimin sentie une main sur son avant-bras. Son petit-ami, assit derrière lui, cherchait la sienne en regardant ailleurs, comme s'il était absorbé par le paysage.

Cela faisait trois jours qu'ils étaient à Chicago pour leur Photobook Now3, et en ce début de journée ils se rendaient à Navy Pier. Ils avaient d'abord pu faire leur premier photoshoot au Pont Du Sable, puis dans la rue. Jimin avait été séduit par le charme de la ville. Il l'avait, avec humour, comparé à lui-même. Il avait visité les alentours avec Namjoon, et ensuite il avait regardé les performances des autres membres du groupe qui posaient. Jungkook, avec ses grands yeux bleus et sa veste rouge lui avait fait beaucoup d'effet. Tellement qu'il ne pouvait plus s'empêcher de le lorgner même pendant son propre shooting. Ils avaient voulu se rejoindre à l'hôtel, Jungkook ayant pour argument de lui apprendre à faire des bulles de chewing-gum. Malheureusement, à cause d'une petite crise de jalousie, son cadet l'avait boudé toute la soirée. Ils avaient cependant réussi à se mettre d'accord, et le deuxième jour s'était déroulé sans accrocs.

JKYEUXBLEUXVESTEROUGE

 

 

À présent, il recherchait le contact, dans cette grande voiture où tout le monde exprimait sa joie d'être sur une autre terre que la leur. Jimin lui agrippa alors les doigts, le faisant sursauter. De son autre main il lui envoya un message. Ce soir ils rentraient chez eux, et ils n'avaient pas eu un moment de répit pour se forger des souvenirs. Avec le reflet de son téléphone, il aperçu la mine déconfite de son amoureux. Il le faisait tellement craquer avec sa petite bouche contrariée, où sa lèvre inférieur ressortait innocemment. On aurait dit un enfant.

 

Navy Pier avait une aura romantique. Jimin ne pouvait décrocher ses yeux de son bien-aimé qui posait au bord de l'eau. La fête foraine rajoutait de la magie au spectacle. Il était sous le charme, Jungkook l'attirait irrémédiablement.

« - Hey, Jimin, t'endors pas ici, c'est pas le moment ! lança Yoongi.

-Arrête aussi de le bouffer des yeux, t'aura plus de place pour le repas tout à l'heure ! » plaisanta Tae qui revenait d'un tour de manège, ses chaussures dans les mains.

Le rêveur se réveilla et se tourna vers ses amis. Il n'avait pas vu le temps passer, le soleil se levait sur l'océan. Il était temps de partir. Il sauta sur le dos de Taehyung en lui répondant que c'était ses yeux à lui qu'il allait bouffer s'il racontait encore des bêtises. Ils se mirent à tourner férocement, mais Jimin ne lâcha pas prise. Il s'accrocha comme il put à son ami, enroulant ses jambes autour de sa taille et encerclant ses épaules, tout en riant aux éclats. Il adorait son alien, qui était aussi son confident. Comme ils avaient le même âge, ils s'entendaient sur quasiment tout. En plus de ça, Tae avait toujours cette parole réconfortante qui le remettait d'aplomb quand ça n'allait pas dans son couple.

Au bout d'un moment, il regarda derrière lui, sentant une présence. Son petit-ami qui revenait de la grande roue avec Jin pour des photos tourna vivement la tête, regardant ailleurs. Qu'avait-il ? Jimin suivit son regard, et ne vit rien. Il se sentie mal à l'aise face à ce geste. Avait-il fait quelque-chose de mal ? Alors qu'il était encore sur le dos de Tae, ce dernier se mit à courir vers le prochain lieu de shooting, coursé par Hoseok, qui sauta sur eux. Le porteur mit les genoux à terre, et tous les trois s'affaissèrent dans des éclats de rire. Il s'arrêtèrent lorsque le photographe commença les photos de groupe.

Photo de groupe à Navy Pier ou quand le coup de gueule commence

 

Jimin s'était placé à côté de Jungkook qu'il trouvait bien silencieux depuis un petit moment. Discrètement, sans le regarder, il posa sa main sur la sienne. Quelle ne fut pas sa surprise de le sentir la retirer doucement en soupirant ! Jimin n'insista pas. Il ne voulait pas se faire remarquer et se concentra à nouveau sur son travail de modèle. Si le maknae voulait bouder, pas de soucis. C'était absolument pas l'endroit pour un scène de ménage. Il capta le regard de Tae qui le questionnait en silence mais Jimin haussa les épaules. Il n'aimait vraiment pas quand Jungkook se comportait ainsi. En plus d'être son petit ami, il était son cadet, et lui devait le respect dans tous les cas.

Le shooting prit fin, et tous se dirigèrent vers leur voiture pour les emmener à la suite et fin de leur aventure à Chicago. Le soleil n'était pas si haut que ça, mais tous savait que cette journée allait être longue. Soudain Jimin fut dépassé par deux tornades extrêmement bruyantes : Tae riait aux éclats tandis que le maknae courait en le portant sur son dos. Il leva un sourcil. Est-ce que le jeune boudait parce qu'il voulait aussi s'amuser avec leur ami ? « Mais quel débile » pouffa-il. Cependant, il remarqua le regard mauvais que lui jetait son petit ami en laissant sa charge se remettre sur pieds. Rempli de mépris. Et accusateur. Mais il lui faisait quoi là ?! Il sentit la colère monter doucement en lui, tourna vivement la tête pour se craquer le cou et souffla, sous le regard inquiet de Hoseok.

« -Jiminie, tout va bien ? »

Yoongi, non loin, semblait aussi se soucier de son dongsaeng. Alors il afficha son sourire faisant plisser ses yeux et leur assura qu'il allait bien. Mais bien sûr que non il n'allait pas bien. Jungkook lui faisait une espèce de crise de jalousie, semblable à une guerre froide, et paraissait vraiment lui en vouloir. Ce maknae allait devoir s'expliquer, et il avait intérêt à avoir des arguments, car il ne voyait vraiment pas ce qu'il avait fait de mal à part s'amuser avec ses amis et, de manière moins explicite, de respecter leur accord concernant leur comportement avec les autres. Le lead dancer ne se rendit absolument pas compte de la tempête qui faisait rage dans la tête de Jimin, et se fit plus joyeux, câlinant son cadet. C'est donc avec cette ambiance faussement enjouée que le groupe se rendit sur le lieu de leurs prochains shooting.

 

La maison ressemblait à un manoir. « Voir une pension », pensa Jimin. Il avait totalement ignoré son cadet pendant tout le trajet, et il savait que ça avait été réciproque. Il remercia le ciel de l'avoir mis en équipe avec Jin et J-Hope pour la mission du jour. La team HOPEJINJI allait gagner !

La demeure, à l’intérieur, était vraiment confortable et charmante. Jimin aimait ce genre de maison, à proximité de tout mais étonnamment calme. Il regarda autour de lui, admirant l'aménagement du logement typique américaine.

Il vit Jungkook faire le fou dans les escaliers. Ce gamin, comme pour attirer l'attention, se tenait par la force de ses bras à la rambarde et basculait doucement par dessus, sans doute attiré par la vision de l'habitation sous un angle inversé.

« -Joue pas à ça Jungkook ! »intervint-il, surprenant le macaqunae*, qui se redressa avec la même lenteur que lorsqu'il se penchait. Le plus âgé du couple grogna intérieurement face à sa mine de victime, et ne le calcula même pas lorsqu'il passa à côté pour se vautrer dans la canapé derrière lui.

« -Jimin ! L'interpella Hoseok. Ça te dit d'expliquer à la caméra ce que nous sommes censé faire maintenant ? »

Ravi, il accepta. Aujourd'hui, en plus de leur shooting photo, ils avaient été mis en équipe pour réaliser une mission, avec un cadeau à la clé. Le but était de choisir un thème et réaliser une photo-story. Mais à peine eut-il le temps de finir de renseigner les futurs viewers de cette vidéos que le lead dancer le prit dans ses bras comme une princesse en grognant joyeusement plusieurs « Let's Go !!! », devant la tête ahurie de Jungkook. Surpris, Jimin se laissa éclater de rire, essayant de s'accrocher au cou de celui qui le portait, laissant les autres.

 

C'était la première fois qu'il faisait un shooting avec Jin et Hoseok. Tous les trois se concertèrent et se mirent d'accord sur leur scénario : une parodie de film tout public, où des voleurs essayent de s'introduire dans une maison mais le propriétaire réussi à les arrêter, tout en restant humoristique. Jimin ne put s'empêcher de pouffer de rire en voyant ses deux camarades maquillés : Jin faisait complètement défoncé et Hoseok s'était apparemment battu avec un pigeon. Quant à lui, il était confortablement habillé d'une salopette en jean et un large tee-shirt blanc.

 

Ils étaient à la fin de leur mission lorsque Jimin vit Jungkook pointer le bout de son museau sur la terrasse où ils prenaient leurs dernières photos. Il avait toujours cet air rempli de reproches ainsi que l’œil mauvais. Le plus vieux du couple, quoique dérangé par cette présence, affichait tout de même un grand sourire et debout sur un tabouret, il tenait ses deux compères par le col. Tae fit également son apparition, se jetant sur le maknae en chantant le générique de Pokémon, et cette intrusion le détendit. Mais pas longtemps.

« -Jimin, surtout ne saute pas, vu la hauteur tu pourrais te casser les deux jambes ! » s'exclama le plus jeune.

Tae et Hoseok pouffèrent de rire. Évidement, c'est tellement facile de se moquer de sa taille ! Il grogna intérieurement, ne voulant pas satisfaire son cadet en répliquant.

« -Mais bon, continua-t-il, ça t'empêche pas de ne pas dépasser le mètre douze les bras levés. »

À nouveau des railleries. Jimin se fit dévisager par Jin qui semblait inquiet, mais il affichait toujours son sourire. Heureusement pour lui, ils avaient fini le shooting. Alors qu'il descendait de son perchoir et qu'il fuyait à l’intérieur de la maison, il fut stoppé par son petit-ami, toujours avec Tae sur le dos.

« -Jiminie ! Jiminie !! Bah mince il est passé où ? Il était là il y a même pas trente secondes ! » Son cadet se mit à se baisser, regarder partout autour, sans que son regard se pose sur lui, et captant toute l'attention de l'alien qui se moquait alors ouvertement. En passant à côté, il le bouscula soudainement. « Ah !!! Pardon Hyung, mais tu es tellement petit que je croyais que tu étais encore loin ! » Jin parût tout d'un coup outré par le comportement du maknae. Hoseok avait arrêté de rire, regardant la victime avec inquiétude. Même Tae s'était promptement tu. Jimin, qui avait reculé sous le choc de leurs épaules, bouillonnait intérieurement. Généralement, lorsqu'il se faisait pousser à bout comme ça, même quand il se sentait en colère, il riait juste nerveusement, se battait avec l'homme invisible, donnait un coup sur un meuble pour rire également juste après, ou se mordait la langue sans rien dire. Il ne voulait vraiment pas rentrer dans son jeu, mais il eut une réplique qui lui traversa l'esprit et qui n'allait pas plaire du tout à son adorable et respectueux cadet.

« -Qu'est ce qu'il me veut Bugs Bunny ? » souffla-t-il. Et bim dans les dents. Et c'était le cas de le dire, car le maknae n'aimait vraiment pas ses deux incisives qu'ils trouvaient trop longues et leva un sourcil suite à cette pique. Jimin se sentait réellement contrarié face à autant d'irrespect et surtout il ne comprenait pas pourquoi il s'acharnait de la sorte. Cependant, il contourna Jungkook pour rentrer dans la demeure. Il voulait lui échapper pour se calmer, reprendre ses esprits. Mais c'était sans compter sur le plus jeune.

« -Hyung, tu abandonnes ? »

Jimin fut alors pris d'un élan de colère et attrapa violemment le bras de son cadet, le tuant presque du regard.

« -Je peux savoir ce que tu es en train de faire ? Cracha-t-il.

-Je crois pas que ce soit le bon endroit pour ce genre de spectacle Hyung », sourit-il, mesquin.

Le plus vieux regarda autour de lui. Les trois autres chanteurs du groupe jetaient des coups d’œil inquiets aux membres de l'équipe de travail qui devenaient trop curieux, sans doute d'abord attirés par les rires de Tae. Il décida alors de trouver un endroit où son couple pourrait se crêper le chignon sans qu'ils ne deviennent des bêtes de foire. Le tenant toujours par le bras, il le tira avec lui, et rentrèrent dans la maison. Ils montèrent les escaliers jusqu'au dernier étage. Jimin jeta alors son compagnon contre le mur et vint cogner ses poings à côté de son visage.

« -Tu m'expliques ?

-Que je t'explique quoi ? C'est peut être toi qui as des choses à me dire », souffla le plus jeune. Jimin le savait, il ne l'impressionnait pas. Il cédait tout à son Amour, il avait horreur de le contrarier. Mais il y avait un moment où il fallait dire stop, il ne pouvait pas se laisser faire de la sorte et baisser la tête face aux caprices de son compagnon.

« -Mais tu te moques de moi là ? Tu me fais une espèce de crise de jalousie, tu me rends furax devant tout le monde, tu cherches quoi exactement ? La merde ? » Ce n'était pas à lui de s'excuser. Il n'avait rien fait de mal. Après un moment sans réponse à se fixer, Jimin retapa dans le mur. « Putain ! » s'écria-t-il.

« -Tu t'es pas gêné pour sauter sur Tae tout à l'heure ! » Lâcha d'un coup le plus jeune, le surprenant soudainement. Il était perplexe, il parlait de leur petite bataille à Navy Pier ?

« -Et puis vas-y que je rigole, que je te tripote ! Et quand j'étais pas là en plus ! Tu crois que j'ai pas vu ta mine surprise et coupable quand je suis arrivé ? »

L'aîné se mit alors à écouter son cadet déblatérer tout seul, lui faisant milles reproches. Décidément, ce gamin se montait le bourrichon pour rien.

« -Jungkook... » fit-il tout doucement, sans pour autant attirer l'attention de celui-ci, qui continuait son speech, trop lancé pour s'arrêter. Alors Jimin souffla, et commença à descendre les escaliers.

« -Woooo tu fais quoi là ? S'exclama le lapin énervé.

- Je me tire, dit -il en se retournant. Écoutes, tu n'as peut-être pas fini de m'en mettre plein la tronche, mais pour moi la journée n'est pas terminée non plus. J'ai autre chose à faire que de me fatiguer à m'énerver contre toi. Quand tu auras compris que c'est toi qui est jaloux alors qu'il n'y avait pas de raison, tu reviendras me voir ok ?  Parce que faire des scènes de ménage devant tout le monde, non merci, j'ai un boulot que je tiens à garder, et visiblement ce n'est pas ton cas. Énerve-toi tout seul, mais ne me fout pas dans la merde. Si tu as un soucis, évites de m'en faire baver, viens me voir et parlons-en tranquillement, car à se rythme là, je vais en avoir vite marre, et non seulement tu perdras peut-être ta place dans le groupe, mais aussi dans mon cœur.»

L'aîné en avait marre de son impolitesse, même s'il savait qu'il y allait fort. Mais c'était comme si le fait d'être son petit-ami lui donnait le privilège de le traiter comme un moins-que-rien, faisant disparaître toutes traces de respect dans ses propos. Pourtant il le savait, le maknae prenait un malin plaisir à torturer ses hyungs, lui en particulier. « Une marque d'affection » lui avait sorti Tae. Mais déjà qu'en général, il ne supportait pas que ses cadets ne le respectent pas comme il se doit, il supportait encore moins que son propre petit-ami abuse de son statut. Cependant, il vit le regard de son cher et tendre s'attrister, et il s'arrêta de descendre. Il avait encore quelque chose sur le cœur.

« -Mais... déglutit-il. Jimin.... On a pas...

-Ne me parles pas de souvenirs, devina-t-il. On a eu l'occasion de s'en faire, mais Monsieur boudait. Grandis un peu », souffla-t-il en effectuant un pas... Mais le petit « Hyung... » implorant sortant de la bouche de son cadet le fit se retourner de nouveau. Son petit-ami, les larmes aux yeux, descendit à toute vitesse pour le prendre dans ses bras.

« -Hyung... Pardon... », sanglota le petit lapin en calant sa tête dans le creux de son cou.

-Jungkook, pourquoi tu pleures ? Tu me fais quoi là encore ? Tu sais que c'est flippant que tu changes aussi vite de comportement ?

-Je t'ai manqué de respect Hyung... J'ai honte... Je ne sais pas ce qu'il m'a prit...

-Hey, une fois de plus, une fois de moins, qu'est ce que ça change maintenant ? » Sourit le plus vieux, attendri. Oui, il était faible et il le savait. « Jungkook, on dirait une ado. Tu sais, celle qui s'énerve pour une raison débile et après qui pleures pour se faire pardonner. Tu as tes règles ou quoi ? » ria-t-il en l'encerclant de ses bras, alors que son protégé, encore plus honteux, enfonçait son museau dans son cou. Cou qu'il sentit tout d'un coup plus humide et tendrement caressé.

« -Jungkook, tu me fais quoi là ? Demanda-t-il alors qu'il se sentait poussé vers le mur.

-Jimin hyung... je veux me faire pardonner...

-Mais c'est pas possible... S’esclaffa-t-il.

Il sentit son dos toucher le mur, et alors son petit-ami lui commença à lui dévorer le cou. Extase. Son bas-ventre se réveilla immédiatement, tandis que le plus jeune s'activait à lui lécher doucement la peau. Cela faisait rigoureusement longtemps qu'ils n'avaient pu se retrouver en tête-à-tête, et le fait que son aimé soit un tantinet entreprenant le rendait toute chose. Même après une dispute.

« -Mon cœur, souffla difficilement mais tendrement l'aîné, c'est certainement pas l'endroit pour ce genre d'attention... » Il le repoussa comme il put. « T'es au courant qu'on peut se faire chopper ici ? Si quelqu'un monte...

-Je sais, fit le lapin en se décollant de lui et en remontant les escaliers en le tenant par le bras. Et heureusement qu'il n'y a personne à cet étage. Promis Hyung, je serais discret... »

 

[LEMON pour ceux qui ne veulent pas lire, descendez juqu'au prochain texte en caractères gras]

 

Jimin se fit entraîner dans une pièce où était entreposé divers meubles recouverts d'un drap. L'unique fenêtre avait les volets fermés, laissant quelques rayons de soleil transpercer à travers les vieilles lattes de bois. Jungkook passa ses mains autour de sa taille et se il sentit irrémédiablement attiré contre lui. Leurs lèvres se frôlèrent, mais il l'embrassa pas, profitant d'une toute nouvelle tension qui grandissait en lui. Son aimé se faisaient tendre, ses grandes mains caressant son dos et ses reins, tandis que son souffle se faisait plus intense.

« -Je t’interdis de m'embrasser, ordonna l'aîné en passant ses bras autour du cou de son adoré.

-Si ça peut me faire pardonner », répondit-il, enjoué.

Jimin passa donc ses mains dans les cheveux de son cadet, et l'approcha de lui pour lui lécher les lèvres. Il les châtia des siennes, s'amusa à les mordiller. Lorsqu'il sentit bien-aimé les bouger, sans doute pour lui rendre la pareil, il lui agrippa les cheveux et tira doucement en arrière, le faisant sursauter.

« -Je t'ai pas ordonné quelque chose ? » sourit-il en voyant son petit lapin déglutir. Mais comme il ne répondait rien, il vint déposer un délicat baiser juste sous le menton de sa proie. Constatant toujours aucune réaction, il exerça une pression plus forte, avec sa bouche comme avec sa main qui lui tenait la tête. Victoire : le plus jeune lui agrippa les épaules et expira violemment. Il le poussa donc doucement sur ce qui semblait être un canapé, et le choc de son corps sur le drap envoya dans l'air une nuée de poussière.

« -Pauvre Kookie... » se moqua celui qui souhaitait punir son irrespectueux dongsaeng en le voyant éternuer à plusieurs reprises. Ce dernier murmura alors son nom, ce qui lui provoqua d'irrésistibles frissons dans le bas de son dos. Jimin le rejoignit alors, et l'embrassa à pleine bouche. Son adoré restant bien docile, il se cala contre son bassin et se déhancha langoureusement, lui arrachant un soupir.

« -Reste discret mon cœur, il faudrait pas qu'on nous entende.

-Ah, Jimin...

-Chut j'ai dis, ordonna sèchement l'aîné en redonnant un coup de rein, extorquant un autre geignement à son petit lapin. Il fut cependant saisie par les sensations en sentant l'érection de son amant contre la sienne, et recommença à plusieurs reprise. Il était gourmand de ce corps qui ouvrait les jambes, l'incitant à continuer. Pourtant il se redressa, la respiration haletante par ce coup de chaud qui s'enflammait dans ses reins et son bas ventre. Il prit son odieux cadet par la taille, lui soulevant un peu son bassin. Il vint alors se frotter contre l'intégralité de l'entrejambe du plus jeune, qui, dans une inspiration choquée, se cambra dangereusement. Le plus vieux, qui dominait largement continua son petit manège, et parfois se penchait pour l'assaillir de tendres baisers, camouflant leurs respirations de plus en plus bruyante au fur et à mesure que leurs mouvements se rapprochaient vraiment de ceux de l'acte sexuel. Le plus jeune soupira alors de nouveau son nom, ce qui lui fit lâcher un gémissement provenant du plus profond de son cœur.

« -Jimin, chuut ! Chuchota son petit-ami.

-D'où tu me donnes des ordres ? Il l'assena d'un coup de bassin, suffisamment bien placé pour se faire tortiller le petit lapin. Ah... Je te fais tant d'effets que ça ? »

Un sourire avide se dessinait sur son visage, tandis que ses yeux parcouraient le corps de son cher et tendre qui ne pouvait rien faire d'autre que se laisser soumettre.

« -Tu m'as l'air plutôt à l'aise là-dedans» se moqua-t-il en frôlant de la main le membre bandé du plus jeune qui soulevait sans grandes difficultés le tissu de son short de sport. Cette action le fit hoqueter, pour le plus grand plaisir du dominant. Ce dernier ce mit alors à caresser cette protubérance qui demandait tant d'attention, sous les couinements étouffés de son aimé. Il aimait le voir soumis comme ça, en proie au plaisir et à l'amour qu'il éprouvait pour lui. Mais il était surtout là pour rappeler à son petit-copain que la taille n'est pas une raison pour manquer de respect.

« -Enlève ça, souffla-t-il en retirant le tee-shirt de sa proie. Ce serait trop bête que tu les tâches. En plus on se ferait cramer direct. »

Le maknae se retrouva nu, alors que Jimin ôta uniquement son tee shirt et ouvrit sa salopette, laissant volontairement son érection déborder de son caleçon. Il prit les jambes de son cadet et se remit à mouvoir son bassin contre celui qui s'empêche irrémédiablement de ne pas faire de bruit.

« -J... Jimin hyung... gémit à nouveau le petit lapin qui commençait à avoir bien du mal à se faire discret. Prends-moi.... Je... Je te veux... »

Jimin, sourit alors, sadique.

« -Hors de question. »

Il entendit avec satisfaction son adorable victime, tout suant, se plaindre de frustration. Jimin baissa violemment ses propres bas, resserra les jambes de son amant et fit glisser sans délicatesse sa virilité entre, se massant lui-même tout en provoquant le plus jeune d'un regard lubrique.

« - Avoue que ma petite taille n'est pas un inconvénient. Même que ça t'arrange, notamment pour me porter et me prendre sauvagement dans les coins sombres... » marmonna le plus vieux. Il était pas rancunier, du moins pas trop. Il était même habitué à recevoir maintes remarques sur sa hauteur. Mais il désirait voir son cadet se soumettre totalement.

-Mais qu'est ce que tu racontes, Jimin !»

-Dis-le, grogna-t-il. Mais voyant que son désobéissant petit lapin ne répondait pas, il arrêta tout mouvement. Jungkook se redressa, l'implorant du regard. Le plus vieux fut prit de violents frissons tant ce regard le suppliait de passer aux choses sérieuse, mais il exécuta un lent mouvement, exerçant une pression des plus insoutenables, le faisant lui même grimacer de plaisir. Son cadet balbutia ces quelques mots, il reprit son rythme qu'il avait abandonné quelques secondes plus tôt, arrachant un geignement à son amant.

« Excuse...-toi... pour m'avoir mis un vent... ce matin à Navy Pier, souffla-t-il

-Par... don ! Fit le plus jeune d'une petit voix, étouffée par son souffle et ses gémissement qu'il voulait discret.

-Excuse...-toi pour ...m'avoir bousculé tout à l'heure !

-Pardonnes... moi !

-Excuse-toi pour avoir été irrespectueux !

-Excuse-moi...Jimin... Hyung... ! »

Le pauvre lapin pleurait presque, peut-être prit de remords. Mais le sadique prenait un malin plaisir à être dominant. Sa virilité se faufilait entre le cuisses de son petit-ami qui les gainait, très certainement en manque de sensations. Cela avait des effets monstrueux sur le plus vieux, qui se délectait de cette manière originale de « se faire » masser par son cadet. Il se pencha, haletant, se mouvant avec douceur.

« - Maintenant, chuchota-t-il, appelles-moi oppa.... ». Il ria en voyant la mine ahurie de son dongsaeng, et vint l'embrasser, écartant à nouveau ses jambes.

« -Je rigoles » fit-il.

L'aîné commença de doux mouvements de bassin, leur extirpant à tout les deux de légers gémissements qu'ils camouflaient comme ils pouvaient. Il entendit son cadet murmurer de plus en plus souvent son nom, ne put s'empêcher d'en faire de même. Son cœur battait à la folie, et cette sensation sur son sexe lui donnait des ailes. Après avoir eu son moment de domination intense, il désirait tendrement cet homme qui était sien, il le voulait encore plus, son corps comme son âme, tout entier. Recouvert d'une sueur érotique, collant à son aimé, se redressa alors et empoigna leur deux sexes pour les masturber ensemble. Il arracha un violent spasme et une abrupte expiration à son amant, s'étouffant presque dans un cri qui mourut dans sa gorge.

« -Jungkook-ah... murmura le dominant. Tu... avais dis.... quand même dis que... que tu serais...

-DISCRET ! »

Il l'avait presque crié, et Jimin lui avait promptement plaqué sa main sur la bouche, lâchant leurs membres gonflés par l'excitation. Quelle ne fut pas sa surprise de constater que son dongsaeng inversa soudainement les positions, se plaçant sur son érection. Un sourire malsain se dessina alors sur son visage, et tenta de s'empaler de lui-même. Sauf que non, Jimin avait tout de même prévu de le punir un peu.Il lui attrapa alors les deux fesses et se frotta contre l'entrée palpitante de désir du désobéissant cadet, qui souffla de frustration.

« -Jiminiiiie tu fais quoiii ? » Se plaignit-il en se penchant en avant, comme s'il voulait retenter de le prendre en lui.

« -Je suis censé te punir, sale gosse, chuchota alors l'aîné, qui donna un puissant coup de rein, démultipliant les contacts, tant sur son sexe contre la raie de son compagnon, tant sur l'entrée de celui-ci et sur sa propre virilité qui étaient fortement stimulée entre leurs ventres. Le pauvre Kookie devait se retenir énergiquement pour ne pas gémir à pleine voix sa frustration et son plaisir, et Jimin n'en pouvait plus de sentir cet exquise pression sur cette partie de lui dressée au point de menacer de d'exploser à tout moment.

« -Ah... mon cœur... haleta-t-il difficilement. C'est... carrément délicieux la... manière dont... tu bouges...

-Park Jimin... je t'en supplie... ! Prends-moi ! »

Cette demande n'eut pour effet que de pousser le-dit Jimin à mimer l'acte sexuel avec encore plus de passion, ne se retenant presque plus pour gémir le nom de son petit-ami. Il lui attrapa d'une main ce membre qui frottait contre son ventre et lui appliqua de sec coups de poignet. La sueur et l'excitation avaient humidifié leurs corps et les gestes se faisait de plus en plus lubriques. Jungkook tremblait, sans doute fortement stimulé par toutes ces caresses, et l'aîné se délectait de le voir dans cet état second, celui où la raison laisse place aux instincts. Il maltraitait cette partie si sensible qu'est le fessier de son adoré, et se régalait des nombreux soupirs aiguë qu'il poussait. Tout d'un coup, son amant plongea sa tête dans on cou et mordilla la peau, se mouvant encore plus intensément. Jimin était aux anges, son aimé était à bout et ses plaintes lui haletaient d’accélérer, de ne surtout pas s'arrêter. Le plus vieux enroula alors ses bras autour de la taille de son lapin au bord de la jouissance pour mieux le maintenir et lui assena de nombreux assauts de bassins, si bien que leurs peaux claquaient l'une contre l'autre dans une symphonie incroyablement charnelle. Le plus jeune grogna alors gravement et Jimin sentie sur son ventre une sensation chaude se répandre, et couler sur ses côtes.

« -Oh oh mon cœur, s'amusa-t-il en calmant ses coups de reins. À ce point ? »

Il lui caressa le dos pour le calmer, le pauvre toussotait pour reprendre sa respiration. Alors qu'il lui embrassait les épaules et toutes parcelles de peau qui s'offraient à lui, Jungkook se redressa, les larmes aux yeux.

« -Qu'est ce que tu m'as fais ? C'est horrible Hyung, plus jamais ça ! »

Et avant que l'aîné ne puisse agir, le cadet empoigna son membre et l’assaillit de milles caresses aussi intenses que nombreuses. Le dominant maintenant dominé se cabra sous la violence de cet assaut, si bien que les lèvres de son aimé vinrent martyriser ses épaules.

« -Oh pu... ritain ! Chéri !

-Chut, tu vas nous faire repérer !, se moqua le plus jeune.

-Non mais.... Ah !... Quel... sale gosse ! »

Jimin s'était fait avoir. À souhaiter faire jouir son compagnon en premier, il avait complètement oublié que ce dernier adorait rendre la pareil.

« -Jung... Kookie, mon cœur... embrasses-moi, je sens... que... »

À son grand soulagement, son dongsaeng ne se fit pas prier, et leurs lèvres se scellèrent en un baiser passionné, tandis que les mouvements, trop intenses pour l'endurance du plus vieux, le firent venir rapidement. Il venait de stimuler longuement en se frottant à son aimé et en l'entendant exprimer son plaisir, il était donc normal qu'il ne tienne pas longtemps !

Il se libéra donc, coupant sa respiration pour ne pas crier son soulagement. Il se calma en continuant d'embrasser son cher-et-tendre, leurs respirations se calant au même rythme. Ils étaient dans leur bulle, à se caresser le dos, les bras, à se sourire niaisement, comme toujours après un ébat, quand ils entendirent des pas dans les escaliers. Ils se levèrent d'un bon, grimaçant à cause de leurs membres engourdis et s'essuyèrent avec les parties non-tachées du drap témoin de leur amour.

 

[Fin du LEMON]

 

Il étaient en train de finir de se rhabiller lorsque la voix de Yoongi traversa la porte :

« -Les gars, c'est terriblement gênant pour moi de dire ça, mais si vous avez fini, il serait temps de redescendre. On se casse le cul depuis 20 minutes à trouver des excuses pour justifier votre absence. » »

Ils suivirent donc Yoongi qui bougonnait. Les deux amoureux subirent les regards inquisiteurs de toute l'équipe et Jimin ne su quoi dire. C'est donc avec soulagement que son compagnon prit la parole pour mentir sur leur disparition :

« -Excusez-nous, j'avais besoin de me reposer, mais je ne voulais pas y aller seul. Jimin-Hyung m'a donc gentiment accompagné à l'étage, et on s'est malheureusement endormi. »

L'aîné l'imita lorsqu'il s'inclina pour s'excuser. Il sentait comme un poids sur son cœur qui compressait également son estomac. Il avait peur que ce mensonge soit trop gros, surtout qu'ils n'avaient pas été discret sur la fin... Ces gens étaient beaucoup trop intelligents pour se faire avoir, la vérité était si évidente ! Jimin avait peur. Sa gorge, non seulement sèche à cause de l'effort physique qu'il avait enduré menaçait d'exploser à cause de cette angoisse qui le prenait dans les tripes. Il ressenti un haut-le-cœur en attendant la sentence, ce qui lui paru durer des heures.

Mais ils furent pardonné, à son grand soulagement. Il fut cependant surpris. Il se demandait comment le staff n'avait pas remarqué le pot aux roses, surtout quand il repensait aux délicieux sons que son amant avait gémit. Mais non, il ne devait pas revivre ce moment dans sa tête, surtout maintenant , car il risquait de nouveau d'avoir la trique.

Finalement, la journée reprit son cours, et les BangtangBoys furent transformés dans la soirée en créatures sorties tout droit de contes de fées. Jimin arborait fièrement ses deux petites couettes tout en épiant son amant qui semblait aussi délicat que les balles de lumières qui traînaient autour de lui. Il avait envie de prendre cet adorable ange dans ses bras, de l'embrasser et de lui murmurer qu'il l'aimait. Il souhaitait tellement pourvoir l'enfermer avec lui dans une bulle pour les couper de ce monde qui leur interdisait de se montrer. Il était fou de lui, et ce sentiment était d'autant plus puissant lorsqu'il le voyait ainsi, calme et sensible, si doux, son regard d'enfant démontrant toute l'innocence qui sommeillait encore quelque part dans son âme. Et pourtant son petit lapin était déjà si adulte ! Mêmes s'il gardait les rondeurs de ses joues d'enfant, les traits fins de son visage démarquaient sa mâchoire virile que l'aîné adorait caresser du bout des doigts et embrasser furtivement.

Jimin soupira. C'était la fin de ce séjour sur une terre étrangère, il était ému et pourtant il ne se sentait pas triste. Tant que son amour le suivait, il ne serait jamais triste. Il sourit à cette idée débordant de guimauve, mais pourtant c'est ce qu'il ressentait à ce moment-là. Il leva à nouveau les yeux vers son adoré, qui s'était rapproché. Il lui adressa alors ce sourire qui ne lui permettait plus de distinguer ce qui l’entourait mais vit cependant le plus jeune regarder autour de lui, et comme des adolescents, il se laissa embrasser dans ce petit coin de la maison, ses bras se resserrant autour de la nuque de son cadet. Ce dernier vint nicher son nez dans son cou, et Jimin frémit lorsqu'il l'entendit :

« Hyung, merci pour tout. Tu me rends tout simplement heureux. »

Ces murmures vinrent se planter directement dans son cœur, pour s'étendre dans un tsunami de chaleur dans son corps. Il l'embrassa de nouveau, le sourire toujours collé à ses lèvres.

chicago jk fée

chicagojimin féee

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

OUUUUUUUUUF !!!!!! Merci d'avoir patienté la sortie de ce deuxième chapitre !

Vous les imaginez ces petites anges, dans un coin à se faire des papouilles ?

*Macaqunae : Fusion du mot maknae et macaque hahaha... Pardon...

Je remercie encore La Princesse des T-Rex Ronchons, mais je ne la remercierai jamais assez pour tout ce qu'elle fait pour moi.

 

Dîtes-moi ce que vous en avez pensé ! Toute remarque est constructive~Merci d'avoir lu jusqu'au bout, bisous !